PRESSE



*************************************************************************************************************************************************

Publié dans le Midi Libre du vendredi 3 janvier 2020



*************************************************************************************************************************************************
Publié dans le Midi Libre du 17 octobre 2018


*************************************************************************************************************************************************

Publié dans le Midi Libre - Édition du 30/06/2018




**********************************************************************************************************************************

Publié dans le Midi Libre - édition du 23.01.2015

L 'année dernière, nous avions alerté sur la situation d'Action emploi services, association d'Insertion par l'activité économique, qui accompagne les personnes éloignées de l'emploi.

Suite à une réforme du système de financement, Action emploi services a vu un bouleversement au niveau de son équilibre financier. Un appel a été lancé auprès des collectivités locales, afin de les sensibiliser au travail « d'utilité publique » réalisé par cette association et en obtenir un soutien. Conformément à la ligne directrice de l'association, au lieu de demander des subventions de fonctionnement, elle a préféré renforcer des partenariats « gagnants/gagnants », en fournissant du personnel en remplacement des salariés en congés, en maladies ou pour faire face à un surcroît d'activité (fêtes votives, marchés ponctuels, ou autres manifestations… ). L'appel a été entendu et ce, grâce à l'action de la Communauté de communes gangeoises et suménoises au travers des maires du canton de Ganges, Laroque, Moulès-et-Baucels, Montoulieu, Sumène, Brissac et Agonès. AES note également l'implication de toutes les personnes et structures qui lui font confiance depuis ses débuts, et toutes celles qui l'ont rejoint en cours de route. En 2014, 65 nouveaux utilisateurs ont fait appel à ses services, dont 53 donneurs d'ordre particuliers. Continuons à soutenir cette association qui en ces temps de crise, aide les demandeurs d'emploi à retrouver confiance en eux et à reprendre le chemin du travail.

http://www.midilibre.fr/2015/01/18/des-nouvelles-d-action-emploi-services-a-ganges,1112491.php

****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans MIDI LIBRE - édition du 12.02.2014

Action Emploi Services à Ganges aide les chômeurs en difficulté


Muriel Santner, chargée du développemen, et Marjorie Noppe, secrétaire à l'AES
Muriel Santner, chargée du développement, et Marjorie Noppe, secrétaire à l'AES.

Une association atypique qui rend service aux demandeurs d'emploi et aux employeurs qu'ils soient acteurs économiques majeurs ou particuliers. L'association garde la foi.

Action Emploi Services, association régie par la loi 1901 à but non lucratif, est la seule du canton à proposer l'accueil, l'accompagnement et l'orientation à tous les demandeurs d'emploi. Elle privilégie les plus éloignés du monde du travail pour les aider à remettre ''le pied à l'étrier''. Elle fait partie d'un réseau national baptisé SIAE ( Structure de l'Insertion par l'Activité Economique).

Jusqu'en 2011, les finances étaient saines. 2012 a été une année de forte diminution de ses activités. Pourquoi? La crise peut-être, mais surtout la perte d'un gros client ont fait chuter ses recettes, compromettant la pérennité de l'association. Il a fallu revoir la stratégie commerciale et ne plus se contenter de répondre ponctuellement à des demandes. Cette nouvelle approche commence à porter ses fruits. Il s'agissait en premier lieu de trouver des aides auprès des mairies et de chercher de nouveaux utilisateurs dans le secteur marchand.

Dans le canton, la communauté de communes de Ganges et quatre mairies (Ganges, Laroque, Moulès-et-Baucels et Saint-Laurent-le-Minier) ont joué le jeu. Restait à sensibiliser plus de particuliers. Beaucoup ont répondu présent pour effectuer divers travaux : jardinage, ménage, repassage, bricolage... Et ce à la satisfaction des parties.

Mais depuis le 1er janvier 2014, les règles d'aide au financement étatique des SIAE ont changées, remettant en cause la pérennité de l'Association. En effet, les subventions de l'Etat ont diminué de 2/3. Le manque à gagner équivaut au coût d'un poste de travail essentiel pour le bon fonctionnement d'Action Emploi Services. Autant de raisons qui poussent cette association a redoubler d'efforts.

"Notre travail, est un travail de fond auprès des personnes en recherche d'emploi, dont l'accueil et le suivi sont effectués en collaboration avec mes trois autres collègues", dit Muriel Santner, chargée de développement de la structure. Afin d'aider cette association et dans le cas où vous auriez besoin d'un ''coup de main'', n'hésitez pas à la contacter au 04 67 73 46 44 ou au 06 95 58 03 12 ; aes.ganges@gmail.com



http://www.midilibre.fr/2014/02/13/association-emploi-services-a-ganges-aide-les-chomeurs-en-difficulte,821862.php

*****************************************************************************************************************************************************************


publié sur le site www.clausesociale34.fr - le 16 décembre 2013 

Interview de l'entreprise SPIE - St Martin de Londres

Entretien avec M. Parajua, chef de secteur de l’entreprise SPIE

 à St Martin de Londres. du 25/11/2013

http://www.clausesociale34.fr/toutes-les-actualites/34-interview-de-l-entreprise-spie-st-martin-de-londres


Dans quel cadre avez-vous été sensibilisé aux clauses sociales ?

Nous avons obtenu le marché d’électrification  rurale dans le cadre d’Hérault Energie. C’est le Conseil Général de l’Hérault qui nous a parlé des clauses sociales… Nous ne savions pas ce que c’était…

Quand on signe, on doit appliquer la clause. Pour nous, c’était la première fois. Nous avions une vague idée de ce que cela impliquait, mais nous ne connaissions pas les modalités.

 

Quelles étaient vos appréhensions par rapport à la personne mise à disposition dans le cadre des clauses sociales ?

Nous savions qu’avec le terme de «clause sociale», nous devions faire appel à «l’insertion». Or ce terme, appliqué au monde du travail, a une connotation de marginalité avec les problèmes que cela sous-entend ; on pense que ce n’est pas la même façon de voir le travail qu’avec nos employés habituels… On ne sait pas sur qui l’on va tomber… Donc, oui, nous avions une certaine appréhension.

 

A quelle structure avez-vous fait appel pour réaliser votre clause sociale ? Pourquoi ?

Nous avions eu une liste des structures pouvant être appelées pour mettre à disposition du personnel dans le cadre des «clauses sociales». Nous avons fait appel à une Association Intermédiaire, Action Emploi Services, car elle s’occupe du territoire de St Martin de Londres.

 

Y-a-t-il eu plusieurs personnes mises à disposition ?

Nous devions réaliser 800 heures dans le cadre des clauses sociales. Nous avons eu 3 personnes.

 

Qu’avez-vous pensé du personnel mis à disposition?

Il n’y avait pas de problème particulier avec le premier, mais il n’a pas souhaité continuer avec nous. Le deuxième ne convenait pas : il a fait 3 jours. Le troisième était très très bien, ça c’est bien passé avec lui, sur tous les niveaux. Il faut préciser que le travail demandé est pénible et que même dans nos recrutements normaux, beaucoup partent d’eux-mêmes avant la fin de la première semaine…

 

Savez-vous ce que les personnes mises à disposition sont devenues ?

Les deux premières, je ne sais pas…

Pour la troisième, je peux vous dire que nous lui avons fait signer un CIE de 6 mois, que nous avons transformé en CDI depuis le 1er octobre 2013.

 

Globalement êtes-vous satisfait de la prestation réalisée par l’Association Intermédiaire ?

Oui, cela a été un partenariat productif. Quand la deuxième personne n’a pas convenu, l’Association l’a remplacé rapidement. Puis, nous avons embauché une personne ponctuelle, travailleuse, sans histoire, sans avoir perdu de temps à son recrutement.

 

Contact :

AI Action Emploi Services

Muriel Santner - 06.95.58.03.12

http://www.clausesociale34.fr/toutes-les-actualites/34-interview-de-l-entreprise-spie-st-martin-de-londres

*****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans MIDI LIBRE - édition du 29.11.2012

Saint-Martin-de-Londres Un outil pour le travail de proximité


Muriel Santner est chargée de développement au sein de l'association AES.
Muriel Santner est chargée de développement au sein de l'association AES. (© D.R)

L'association Action Emploi Services, créée en 1997 sur le territoire de Ganges, élargit son champs d'action au canton de Saint-Martin-de-Londres. Selon Muriel Santner, chargée de développement de cette association intermédiaire régie par la loi de 1901, "l'objectif est de mettre en relation employeurs et chercheurs d'emploi et de favoriser la proximité du travail". Pour les personnes en recherche d'un emploi, Action Emploi Service propose des missions rémunérées adaptées au profil de chacun et un accompagnement individuel vers une activité professionnelle durable ou une formation. Pour les employeurs, qu'ils soient particuliers, artisans, commerçants, entrepreneurs, ou associatif, l'association propose des personnes compétentes et disponibles, même pour quelques heures. Petits bricolages, jardinage, ménage, déménagement, manutention, secrétariat sont les demandes les plus fréquentes et l'association prend en charge toutes les démarches administratives. Grâce à un groupe de bénévoles et à quatre employées, Action Emploi Service a contribué au recrutement d'une centaine de personnes en 2011 sur le bassin de Ganges. Une expérience à développer autour de Saint-Martin-de-Londres. Renseignements : Action Emploi Service, permanence tous les lundis de 9 h 30 à 12 h. Mas Le Pérou ou 3 place Fabre-d'Olivet à Ganges. Tél. 04 67 73 46 44.

http://www.midilibre.fr/2012/11/29/saint-martin-de-londres-un-outil-pour-le-travail-de-proximite,602627.php

*****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans MIDI LIBRE - édition du 08.05.2012   

Chaque jour du nouveau sur la place Fabre d’Olivet, en cours d’embellissement. Au numéro 3, s'est installé une équipe dynamique, heureuse de vous accueillir et de vous servir.

Concrètement, que propose « Action Emploi Services » ? Particuliers, Associations, vous avez besoin d’une aide passagère en matière de ménage, bricolage, jardinage, déménagement, manutention ou autre… Commerçants, entreprises, artisans, renseignez-vous ! Des professionnels peuvent être mis à disposition pour pallier à des absences pour maladie, des congés ou un surcroit temporaire d’activité.

Action Emploi Services, 3 place Fabre d’Olivet, 34190 Ganges. Tel : 04.67.73.46.44


*****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans MIDI LIBRE - édition du 20.07.2011   

GANGES: MISSION TREMPLIN POUR SOLIDARITÉ INSERTION

L'association aide les demandeurs d'emploi

Depuis 1997, l’équipe de l’Association « Solidarité Insertion », dont les locaux se situent au cœur du Vieux Ganges, œuvre pour la réinsertion professionnelle des demandeurs d’emploi du bassin Gangeois.    


La mission de cette association est d’être un tremplin vers l’emploi, pour les chômeurs de longue durée, un lien entre tous les acteurs économiques du canton (entreprises, collectivités territoriales, associations, particuliers,…), et les demandeurs d’emploi. Son territoire englobe le canton de Ganges / Sumène, ainsi que celui de Saint Martin de Londres.

Son principe de fonctionnement s’apparente à de l’intérim : un donneur d’ordre (particulier, entreprise, association…) a besoin de main d’œuvre : cela peut-être une heure de travail, comme une semaine, ou plus; il contacte Solidarité Insertion et ensemble, ils évaluent les besoins précis de ce donneur d’ordre. Puis l’Association contacte un demandeur d’emploi inscrit dans ses fichiers, correspondant au profil demandé par le donneur d’ordre, et l’envoie en mission. 

LES ENGAGEMENTS ONT ÉTÉ TENUS

A ce stade, Solidarité Insertion s’occupe de tout : déclaration d’embauche, établissement du salaire, paiement des charges, suivi du salarié… Le donneur d’ordre n’aura qu’une facture de prestation de service à payer, une fois la mission terminée ; pour les particuliers, et sous certaines conditions, la facture peut-être déduite des impôts à hauteur de 50%.

En 2010, cette Association, loi 1901, à but non lucratif, à réussi à maintenir ses engagements en accompagnant tout au long de l’année 150 personnes, dans leurs démarches de recherche d’emploi. Parmi elles, 109 ont été mises à disposition, et ont ainsi pu renouer avec le monde du travail. Cela a abouti à la signature de treize CDI, de vingt-sept CDD (dont treize contrats aidés).

En 2011, grâce au soutien de tous, l'équipe composée d’une Secrétaire Commerciale, une Conseillère en Insertion Professionnelle, et une Comptable, maintient ses efforts, et s’investit plus que jamais dans la mission qui lui a été confiée.

"Entreprises, Associations, Collectivités locales, particuliers… ensemble, nous pouvons trouver une solution à des demandes provisoires, voire plus pérennes, de main d’œuvre" assure Muriel Santner, dernièrement recrutée par l'Association.

*****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans MIDI LIBRE - édition du 06.03.2010

La solidarité au menu du conseil communautaire

Lors du dernier conseil communautaire, le jeudi 25 février en mairie de Ganges, peu de questions étaient à l’ordre du jour. Il a donc été possible, en début de séance, d’écouter Magalie Austruy chargée, depuis une année, du développement sur le territoire des actions de Solidarité Insertion. Une association qui fait le lien entre employeurs et candidats à l’emploi et qui peut se targuer d’avoir participé à l’insertion d’une centaine de personnes et facturé, en 2009, près de 13000 heures  de travail. Grâce à Solidarité Insertion, plusieurs chômeurs ont retrouvé le chemin du plein emploi.

L’intervention de la jeune femme a également été l’occasion d’un appel à la solidarité en direction des élus. Elle a proposé aux treize maires de la communauté d’inscrire, si possible, à leur budget une enveloppe de 1500 € correspondant à une centaine d’heures de travail pour leur collectivité.  Un travail effectué par des personnes éloignée de l’emploi et recrutées par l’association dont le fonctionnement peut s’apparenter à celui d’une agence d’intérim. 

****************************************************************************************************************************************************************

Publié dans Midi libre - Edition du 22.04.2009

L'association Solidarité Insertion accompagne les chômeurs

Créée en 1996 par Lucien Gilles, Henri Gineys, et Philippe Maurin, l’association a pour vocation d’accompagner les personnes motivées jusqu’à l’emploi. Elle s’adresse plus particulièrement aux chômeurs de longue durée, de plus de 50 ans, aux jeunes diplômés, ou aux personnes qui ne maîtrisent pas bien la langue.

En lien avec les entreprises, les collectivités locales et les particuliers, Solidarité Insertion se pose comme un intermédiaire entre, donneurs d’ordre et candidats à l’emploi.

En 2008, une centaine de personnes se sont vues proposer des missions et se sont partagées 13876 heures de travail. Une occasion, d’intégrer un temps l’entreprise, de remettre un pied dans le monde du travail, de se faire connaître, de se faire apprécier et parfois même de se faire employer en CCD ou en CDI.

Pour parvenir à ces résultats, Amandine Galibert, chargée d’accueil, reçoit le public et enregistre les candidatures. Monique Lasne, conseillère en insertion, dans le cadre de « La ligne d’accompagnement spécifique » aide les personnes qui ont un projet professionnel ou de formation. Et Myriam Espaze gère la facturation auprès des clients et le salaire des employés demandeurs d’emploi.

De plus, depuis quelque trois mois, Magali Austruy, chargée de développement, assure les permanences à l’antenne de Saint-Martin-de-Londres, les lundis matin et mardis après-midi. Elle est surtout chargée, de contacter les entreprises susceptibles de proposer des emplois. Si la recherche de postes stables reste la priorité, les missions de courtes durées pour une entreprise en période de rush ou les missions à  l’heure davantage usées par les particuliers, ne sont pas négligées et constituent même l’un des socles majeur de l’association.

Les entreprises et les demandeurs d’emploi sont vivement invités à se faire connaître et à prendre contact avec Solidarité Insertion au 04 67 73 46 44 / Place Fabre d’Olivet / tous les matins, du lundi au samedi (excepté le mercredi)